Accueil

Autos Mini 574 résultats

Recevoir des nouveaux résultats

Vos filtres : AutosMiniCooperEnlever les filtres
Trier par

Information

Mini Cooper D


  • Petite traction avant
  • Cooper D réservé au diesel de la marque
  • La marque mini est dans le giron de BMW
  • Vaste gamme allant du modèle économique One à la très véloce Cooper S
  • Version ultrasportive John Cooper Works

Présentée en 1969, la Mini classique est le résultat d'un trait de génie d'Alec Issigonis, le grand gourou de l'automobile. Elle a été produite jusqu'en 2000. Entre-temps, le paysage automobile britannique a été bouleversé. Des marques comme Morris et Austin, qui avaient lancé la Mini dès ses premiers tours de roue, s'étaient effondrées depuis longtemps, et BMW avait racheté le dernier bastion, Rover. Cependant, il n'y avait plus d'avenir pour cette marque et BMW a débranché la prise, mais pas avant d'avoir fait de Mini un nom de marque. BMW pensait en effet pouvoir faire quelque chose d'une petite citadine espiègle à traction avant, assortie d'une image premium, d'une ligne rétro et de nombreuses possibilités de personnalisation. Et l'avenir a donné raison à la marque bavaroise !

Nouvelle Mini depuis 2001

BMW a présenté sa première Mini en 2001. Cette voiture n'avait rien en commun avec la Mini des origines, si ce n'est que le designer Frank Stephenson s'était largement inspiré de l'original. Y compris pour la noria de possibilités de personnalisation. Après tout, une Mini peut parfaitement s'adapter à vos goûts, avec une large palette d'autocollants décoratifs pour le capot, la carrosserie et le toit, de jantes, de coques de rétroviseurs, de tapis de sol, d'inserts décoratifs intérieurs, etc. Elle semblait être un nouveau créneau porteur, car BMW ne parvenait bientôt plus à suivre le rythme des commandes. Les moteurs modestes ont été complétés par une version sportive et véloce, la Cooper S (dans un premier temps, avec un moteur à compresseur, aujourd'hui avec un turbo) et une version plus radicale encore, la John Cooper Works. Différents dérivés ont ensuite suivi : Cabrio (introduit en 2005), Clubman, Countryman, Roadster, etc.

Trois générations de Mini

La première génération a eu l'effet d'une bombe. Du moins, en Europe. Pour le reste du monde (et surtout outre-Atlantique), la Mini était un peu trop... mini. C'est pourquoi la Mini a pris des centimètres à chaque nouvelle génération. Dans un premier temps, en 2007, puis en 2014. Si les puristes estiment que le concept initial a été trahi, il n'en reste pas moins que la voiture en est ainsi devenue plus accessible.

Une myriade de versions

La Cabrio de 2005 a été suivie par la première extension majeure de la gamme en 2008. À l'époque Mini a introduit un break en lui donnant un nom historique, Clubman. Il avait une carrosserie asymétrique, avec deux portes (dont une plus petite à ouverture antagoniste) du côté passager et une porte du côté conducteur.

En 2011, une Mini Coupé vient élargir la gamme, bientôt suivie d'une Mini Roadster en 2012. Deux versions qui sacrifient la banquette arrière, mais ne connaissent finalement qu'un succès d'estime et sortent par la petite porte en 2015. Aucune descendante n'est prévue. En 2010, Mini présente le Countryman, un crossover à cinq portes haut perché. Le succès est immédiat. En 2014, Mini propose également une version cinq portes de son modèle original. La marque s'attache ainsi à ratisser plus large : outre sa clientèle initiale - des célibataires bien rémunérés, elle vise désormais aussi ceux qui fondent une famille. En ajoutant deux (petites) portes supplémentaires, Mini indique clairement qu'un siège pour enfant s'adapte également à la banquette arrière. Ceux qui ont besoin d'encore plus d'espace peuvent opter pour le nouveau Clubman. Il est disponible depuis 2015 et possède désormais des portes entièrement conventionnelles.

Alternatives à la Mini

Dans cet article, nous ne nous concentrons que sur la Mini 3 portes. Elle a encore quelques concurrentes. Bien sûr, une évidence, la Fiat 500, compte tenu de son style rétro. Cependant, la Fiat est encore un peu plus compacte et techniquement moins avancée. Après tout, il lui manque la suspension arrière complètement indépendante (qui joue un rôle majeur dans le comportement très ludique de la Mini, façon « kart »). L'Audi A1 ou la Citroën DS3 s'adressent également aux clients qui veulent exprimer leur caractère par le biais de leur voiture. Bien qu'elles ne jouent pas la carte rétro, elles n'en restent pas moins les principales rivales de la Mini.

Acheter une Mini d'occasion

Si vous voulez dénicher une Mini d'occasion, la mise de départ est de 4 000 euros. L'offre est très diversifiée, tant en diesel qu'en essence, pour les modèles à partir de 2001. La Mini classique n'était disponible qu'avec des moteurs à essence et se retrouve aussi dans la liste. Elle joue alors les Youngtimers ou les Oldtimers. Dans le cas des exemplaires produits par BMW, il vous revient de rechercher un vendeur qui partage les mêmes goûts que vous. Les nombreuses possibilités de personnalisation du modèle se traduisent par des apparences parfois fort différentes du même modèle.

La Mini Cooper est-elle une voiture fiable ?

Oui, d'après l'étude Initial Quality Study de J.D. Power, les Mini figurent dans le top 15 des voitures les plus fiables.

Quelle est la consommation de carburant d'une Mini Cooper ?

La consommation mixte annoncée d'une Mini Cooper 136 ch est de 4,7 litres au cent.

Quel est le coût d'entretien d'une Mini Cooper ?

Le prix d'entretien moyen d'une Mini Cooper est de 284 €.

La Mini Cooper est-elle une voiture sûre ?

La Mini Cooper de 2014 a été notée 4/5 par EuronCap en matière de sécurité.

Combien coûte une Mini Cooper ?

La Mini Cooper D est cotée en moyenne 18 243 €. Retrouvez plus de modèles de voitures sur 2ememain.