172 résultats

Citroën Xsara

  • Voiture française de milieu de gamme
  • Produite de 1997 à 2006
  • Deux fois remodelées
  • Successeur de la Citroën ZX
  • Motorisations à essence jusqu'à 165 CV (Xsara VTS)
  • Motorisations turbodiesel jusqu'à 90 CV
  • Remplacée par la Citroën C4

La Citroën ZX a la réputation d'une familiale vraiment agréable, d'une voiture confortable et qui a pourtant de la reprise. Mais personne ne la porte aux nues pour son design. Quand Citroën lance la Xsara en 1997, son idée est de poursuivre sur les excellentes bases de la ZX, mais en même temps, de créer une voiture plus alléchante esthétiquement parlant. Les lignes tendues rencontrées chez son aînée étaient assez exagérées. La Xsara avait des blocs optiques fins à l'avant et une carrosserie plus ronde. Dans la gamme, à l'époque, nous avions une trois-portes "coupé", une cinq-portes et un break surprenant de fonctionnalité. Intrinsèquement, la Xsara marquait une avancée notoire par rapport à la ZX et partageait vraiment beaucoup de choses en commun avec la Peugeot 306.

Des quatre-cylindres

Les seules motorisations disponibles pour la Xsara sont des quatre-cylindres. Du côté des essences, les motorisations développent de 75 CV (pour le 1,4 litre) à 165 CV (pour le 2 litres). Le cas précis du modèle VTS, qui n'est pas disponible pour tous les types de carrosserie. Citroën n'a cependant pas fait le choix de proposer une alternative encore plus puissante pour concurrencer sans détour la Peugeot 306 GTI ou la Golf GTI.

Aux débuts de la carrière du modèle, le constructeur proposait encore un diesel atmosphérique, sans turbo, celle de 1,9 litre développant 68 CV. Un moteur pratiquement increvable pour autant qu'il ait été entretenu conformément aux prescriptions du constructeur. Les versions turbodiesel de ce moteur développaient 90 CV. Après ses remodelages de 2000 et 2003, ces motorisations ont été remplacées par le deux litres HDi diesel, qui offre plus de souplesse, mais pas plus de puissance. La 1.9 TD n'est pas forcément ce qu'il y a de plus puissant. En effet, chez les concurrentes, notamment la Volkswagen Golf, on avait déjà le choix entre une 110 ou une 130 CV, mais les modèles étaient considérablement plus chers à l'époque.

L'opération cosmétique

Alors qu'à son lancement, la Xsara présente encore un visage qui ne dépareille pas avec celui de la Xantia, en 2000, la Xantia est remplacée par la C5. La C5 n'a plus rien à voir avec tout ce qui s'est fait jusque-là : la grille de radiateur et l'emblème Citroën ont grandi, et les blocs optiques avant aussi, et ils sont plus ronds. C'est ce qui a poussé Citroën à intégrer ces éléments dans le design de la Xsara. Mais tout le monde n'a pas trouvé ce remodelage réussi. En 2003, une deuxième intervention a été pratiquée ; mais moins radicale celle-ci.

Les alternatives à la Citroën Xsara

Ce ne sont pas les possibilités qui manquent dans le segment des véhicules de milieu de gamme. Nous avons déjà évoqué la VW Golf et la Peugeot 306. Nous n'avons pas parlé des "clones" de la première, savoir la Seat Leon ou la Skoda Octavia. Ailleurs dans l'Hexagone, nous avons la Renault Megane. Mais à cette époque, on voulait que son design reste à part. Vous pouvez aussi naturellement vous tourner vers une Ford Focus ou une Opel Astra. Ou encore une Hyundai i30, mais jamais vue en version trois-portes ni en break sur le marché. Cherchez peut-être aussi une Toyota Auris au pays du soleil levant.

Acheter une Citroën Xsara d'occasion

Une Citroën de l'époque Xsara n'a pas une cote des plus stables. Soit une bonne nouvelle pour qui envisage un achat de seconde main. Elles sont meilleur marché que les alternatives allemandes et ne roulent certainement pas moins bien. Comme la Citroën compte une grande part de clients particuliers, la répartition entre les moteurs à essence et diesel est presque parfaitement proportionnelle. Vous pouvez trouver un modèle meilleur marché pour moins de 1 000 euros. Les exemplaires présentant un faible kilométrage et un haut niveau de confort (comme la SX ou une série spéciale comme le Millesimé) coûtent rarement plus de 3 000 €.

Montrer plus