Désolé de vous déranger, mais nous avons d'importantes nouvelles pour vous!

Bonnes nouvelles pour vous! Maintenant que Kapaza met fin à ses activités, 2ememain.be est plus que jamais le plus grand site de petites annonces de Belgique.

  • Encore plus d'acheteurs potentiels pour vos articles et donc, une vente plus rapide.
  • Vu que tout le monde se retrouve désormais sur 2ememain.be, vous avez la certitude de trouver ce que vous cherchez !
262 résultats

Volvo V50

  • La version break de la Volvo S40
  • Des véhicules de leasing populaires
  • Construite en Belgique
  • Basée sur la Focus de l'ancien propriétaire Ford
  • Disponible avec une motorisation diesel intéressante et compacte
  • Successeur de la Volvo V40
  • De 2004 à 2012
  • Pas de successeur direct

Volvo a lancé la V50 en 2004. C'était la version break de la Volvo S40 qui a été proposée cette année-là et était identique sur le plan technique. Il a aussi existé une version break à l'époque de l'ancienne génération de S40. Une version qui s'appelait V40. Volvo a cependant choisi de procéder à un changement de nom afin de libérer de l'espace plus bas dans la gamme. En effet, c'est à ce niveau qu'ont été introduits une C30 et, ultérieurement, un modèle à part baptisé V40, et un peu plus petit que la V50.

Un break compact

La V50 a été construite par l'usine Volvo de Gand (et, par ailleurs, également à Pretoria, en Afrique du Sud, mais pas pour le marché européen). Le modèle était basé sur le châssis C1 du groupe Ford, qui, à l'époque, était propriétaire de la marque (avant que celle-ci ne devienne la propriété des Chinois). D'autres modèles ont hérité de ce châssis, notamment la Ford Focus et la Mazda 3. La Volvo était, cependant, un peu moins vivante et sportive que ces deux autres véhicules.

La V50 est un break de milieu de gamme, même s'il tend, du fait de son design suédois et du positionnement de la marque, vers le segment premium. Il était vraiment fonctionnel, entre autres, par son coffre "orthogonal", mais la V50 n'a pas la réputation d'être une merveille d'espace. L'espace disponible pour les passagers et le volume du coffre sont plutôt moyens.

Des moteurs intéressants

Une large gamme de motorisations essence et diesel était disponible pour la Volvo V50. Dans la première catégorie, en essence, nous avions un 1,6 l de 100 CV, un 1,8 l de 125 CV, et un 2 l de 145 CV, et les cinq-cylindres bien connus de Volvo de 2,4 litres développant tantôt 168 tantôt 230 CV. En diesel, nous avions également un cinq-cylindres de 2,4 l développant 180 CV. Mais pour des raisons fiscales, la majeure partie des clients ont jeté leur dévolu sur les 2 l plus intéressants développant 136 CV ou bien alors le 1,6 l développant jusqu'à 115 CV. Dans ce dernier cas, vous disposez également des modèles économiques "drivE". Bien que les véhicules soient, sur le papier, devenus beaucoup plus économiques, leur consommation et leurs émissions de CO2 restent assez concurrentielles en pratique, d'où le fait qu'ils soient assez convoités. De plus, les motorisations diesel ont bonne réputation. Un point sur lequel Volvo était jadis moins en honneur de sainteté.

Même un Flexfuel

Volvo, qui promeut également le gaz comme carburant en raison de ses propriétés de combustion intéressantes (comprenez écologiques), a également proposé la version 1,8 l ‘FlexFuel’. Grâce à ce moteur, le véhicule peut alternativement rouler à l'essence ou au gaz. Mais il faut encore trouver une…

Les alternatives à la Volvo V50

Sur le marché automobile, Volvo s'est positionné à cheval sur deux segments. D'une part, celui des milieux de gamme conventionnelle. D'autre part, les modèles premium compacts. Dans la première catégorie, vous pouvez mettre la V50 dans la balance avec l'Opel Astra, la Peugeot 308 ou la Volkswagen Golf. Presque tous ces véhicules sont un peu plus spacieux. Dans la seconde catégorie, nous trouvons grosso modo la BMW Série 1, la Mercedes Classe A ou l'Audi A3. Mais il vous apparaîtra que ces modèles n'étaient pas disponibles en break. L'A3 Sportback d'Audi (qui est une cinq-portes, à vrai dire) est finalement l'alternative la plus proche.

En quête d'une Volvo V50 d'occasion

Comme la Volvo V50 était vraiment populaire sur le marché du leasing grâce à ses moteurs écologiques et aux incitants fiscaux, vous trouverez un vaste choix d'occasions sur 2ememain.be. Presque toutes les occasions disponibles à la vente sont équipées d'un diesel. Les kilométrages de plus de 200 000 pour les unités les moins chères (proposées à 4000 €) ne constituent pas une exception. Pour les modèles plus récents et bien équipés des années jusqu'à 2012, le prix excédera rapidement 10 000 €.

Montrer plus