523 résultats

Porsche 911

  • Une sportive allemande déjà dans les annales
  • Embarquent des moteurs boxer six-cylindres
  • Versions refroidies par air jusqu'à 1997, refroidies par eau ensuite
  • Les exemplaires plus anciens sont convoités par les investisseurs

Ferry Porsche a un jour décrit la 911 comme "la seule voiture de sport avec laquelle vous pouvez entreprendre un safari en Afrique, courir Le Mans, aller frimer dans les rues de New York et aller tranquillement au théâtre". Et pas mal de gens semblent d'accord avec cette définition. Qu'on se le dise, la 911 est le vaisseau amiral du constructeur depuis 1963 déjà.

La première Porsche 911

La Porsche 911 doit son existence, il faut le dire, à la Coccinelle de Volkswagen. Une voiture qui a également été conçue par Ferdinand Porsche lui-même. Mais le fait est que Volkswagen ne voulait pas sortir de son canevas, alors que Ferdinand Porsche lui voyait également du potentiel comme véhicule sportif. Du coup, lui dessine la 356, qui sera construite jusqu'à 1965, et dont on peut finalement dire qu'elle constitue une Coccinelle sportive. Tout change en 1963 lorsque la 901 est présentée au Salon de l'Auto de Francfort (avant d'être rebaptisée 911 un an plus tard après protestation de Peugeot, qui s'était réservé l'exclusivité des noms de modèles, avec le zéro au milieu), et qui a jeté les bases immortelles de ce modèle. Car, jusqu'à présent, toutes les 911 rappellent peu ou prou la morphologie de son aïeule. Y compris par son moteur à l'arrière placé devant les roues arrière, qui traverse les âges.

Refroidi par air ou pas

Le six-cylindres boxer reste une constante pour chaque 911. Celui-ci produit une sonorité spécifique que les porschistes, c'est ainsi qu'on appelle les amateurs de la marque, apprécient au plus haut point. Mais il y eut un schisme. Jusqu'à 1998, tous ses moteurs étaient refroidis par air (exactement comme dans la Coccinelle). C'est le cas pour les versions que l'on peut décrire comme étant des 911 (jusque 1973), la série G (1973 - 1989), la 964 (1989 - 1993) et la 993 (1993 - 1998). Ensuite, Porsche est passé à des moteurs refroidis par eau, dont la 996 (1998 - 2004) fut le premier exemplaire. Cette Porsche avait également un jeu de lignes considérablement plus moderne. C'était la première 911 dont les blocs optiques avant n'étaient plus ronds ni ovales. Et cela, pour tout dire, n'a pas été perçu du meilleur œil par les fans de la marque. C'est pourquoi la 997 présentée en 2004 a retrouvé des lignes un peu plus rétro. Impossible, cela dit, de remonter le temps pour ce qui est du refroidissement par eau. En 2011, Porsche lance la dernière génération répondant à la dénomination type de 991.

Dans le monde des Porsche, 1998 est l'année de toutes les ruptures. Tous les modèles sortis avant cette année sont positionnés considérablement plus haut dans la gamme que ceux d'après. Les puristes trouvent que tous les modèles à partir de la 996 sont trop standards, trop grands et qu'ils manquent d'authenticité. Cela n'a eu absolument aucune incidence sur les nombres de ventes de la marque, et pour des véhicules du segment sportif, ces modèles sont extrêmement fiables. Cela n'est pas sans influence sur le prix des occasions. Les modèles jusqu'à 1998 sont chers et leur prix monte constamment, au point qu'ils peuvent constituer de bons investissements. A contrario, les modèles à partir de 1998 sont finalement relativement bon marché.

Un nombre infini de versions

Porsche est passée championne dans l'art de créer des variantes de modèle supplémentaires. Ces derniers temps, l'offre est devenue réellement pléthorique. Cependant, les trois plus connus sont la Carrera à propulsion, la Carrera 4 dotée d'une transmission intégrale et la Turbo. Cette dernière est vraiment très puissante.

La Porsche comme investissement ou ancêtre automobile

En raison de leur profil unique, de leur relativement grand confort d'utilisation, de leur haute fiabilité et de leur facilité d'entretien (qui n'est pas toujours aussi bon marché dans les centres Porsche officiels surtout), la 911 est un ancêtre automobile vraiment populaire et certainement pas un mauvais investissement. Les prix des exemplaires refroidis par air ne font que monter, mais une certaine prudence reste de mise. Les ancêtres sont très convoités et en raison de leur popularité et des prix élevés, retaper ce type de véhicules vaut certainement la peine. Le choix doit donc être judicieux et être fait avec mille précautions.

Les alternatives à la Porsche 911

Ce ne sont pas les véhicules sportifs qui manquent, mais cela ne signifie pas qu'il existe beaucoup d'alternatives à la Porsche 911. Les espèces exotiques comme l'Aston Martin ou la Ferrari sont loin d'être faciles à entretenir ou fiables. Et elles sont également souvent moins pratiques, loin d'être aussi confortables, et ne présentent pas non plus le comportement routier unique de l'Elfer (que l'on doit ou dû en majeure partie à l'installation du moteur à l'arrière) ou alors leurs prix restent encore élevés. On comprend donc le succès de la 911 pour toutes les raisons susmentionnées. Cependant, les unités récentes présentent moins de force de caractère, ce qui les rend comparables à une Mercedes sportive.

Acquérir une Porsche 911 d'occasion

Le fait que la 911 ait été présente aussi longtemps sur le marché et ait joui d'une grande popularité pendant tout ce temps contribue à la diversité considérable de l'offre sur 2ememain.be. Vous trouverez des centaines d'exemplaires de tous poils. Du projet de restauration à l'unité presque neuve. La fourchette de prix s'en trouve partant très large. Ainsi donc, avec un peu de prudence (comme nous venons de vous l'indiquer), une Porsche 911 achetée sur 2ememain peut vous procurer vraiment beaucoup de satisfaction.

Montrer plus