Search result

date (récent)

1 résultats

Opel tigra (ne tourne plus)

Je vends a contre cœur mon opel tigra 1.4 de 1995 qui ne tourne plus depuis 4 ans ( pompe a injection a remplacer) plus frais a prévoir, tant …

  • 1995
  • essence
  • boîte manuelle
€ 700,00
1 offre(s)
 | 
Verviers Stembert

Opel Tigra

  • Biplace compacte de la marque au Bliltz
  • Première génération de 1995
  • Coupé en première génération, Coupé-Cabriolet en seconde génération
  • Pas un succès commercial !

L'Opel Tigra est un peu un outsider. En effet, les coupés du segment B sont des raretés. Et c'est pourtant précisément la niche que l'entreprise au Blitz a choisie pour son Tigra en 1995. La première génération arborait d'emblée des lignes voluptueuses et une lunette arrière presque panoramique. Et les premières réactions du marché étaient prometteuses. Les ventes ont démarré en trombe. Cependant, dès que les fans de la première heure avaient signé leur bon de commande Tigra, le marché s'est refroidi.

Non que le Tigra n'était pas sexy ou que son marketing était déficient. Le produit était tout simplement décevant. Le châssis emprunté à la Corsa et les moteurs à essence 1.4 et 1.6 transplantés étaient insuffisants pour faire rugir les foules. La Tigra la plus puissante devait composer avec une puissance de 106 ch et une boîte de vitesses manuelle. Et la version forte de 90 ch avec boîte automatique était tout sauf sportive.

Pour nous, le Tigra est une biplace parce que la petite banquette arrière convenait surtout à des animaux de compagnie ou à des bagages, mais pas à des passagers. Et ce n'était pas le seul problème à l'intérieur. Les plastiques durs étaient omniprésents et la position de conduite n'était pas optimale. Cette première Opel Tigra s'est si mal vendue que la marque a décidé de changer totalement son fusil d'épaule avec sa remplaçante, et de la mettre à la retraite plus rapidement que d'habitude. En 2000, la Tigra de première génération tire sa révérence.

Deuxième génération

Quatre ans plus tard, en 2004, Opel a ressorti ce nom de l'ombre. Et il y a ajouté d'emblée « TwinTop », indiquant ainsi l'utilisation d'un toit métallique repliable. Les cabriolets compacts avec toit en acier repliable étaient très à la mode à l'époque. Entre-temps, ils ont presque disparu du paysage automobile parce qu'ils sont trop chers, trop complexes et très lourds (ce qui grève naturellement la consommation et les émissions). De plus, la nécessité de pouvoir loger de grands panneaux de toit en acier dans la soute n'était pas une bénédiction pour les créateurs. De plus, les lignes des coupés-cabriolets étaient souvent peu esthétiques. Et c'est pourtant sur ce plan que la Tigra TwinTop a toutefois été un grand succès. Le toit disparaît dans le coffre sur simple pression d'un bouton. Cela se ressent toutefois clairement au niveau du volume de chargement. Toit fermé, le TwinTop a un volume de coffre généreux de 440l. Toit ouvert, il ne reste plus que 250l.

Côté moteur, à nouveau un 1,4 l (en combinaison avec une boîte automatique) et un 1,8 l avec un maximum de 125 ch. Signalons aussi un diesel de 1,3l d'origine Fiat.

Alternatives à l'Opel Tigra

Les concurrentes diffèrent en fonction de la génération. Pour la Tigra de première génération, la rivale la mieux positionnée est la Ford Puma. La deuxième génération rivalise avec les nombreux petits cabriolets de son époque. La Peugeot 206CC était la plus populaire d'entre elles, mais il y avait aussi des variantes de la Micra, ou vous pourriez envisager une Citroën C3 Pluriel ou passer à une Ford Streetka.

Achat d'une Opel Tigra d'occasion

Une Opel Tigra se négocie entre 2 000 et 7 500 euros sur 2ememain.be. Environ 1 voiture sur 3 est équipée d'un moteur diesel.

Montrer plus