date (récent)
247 résultats

Opel Meriva

  • Monovolume compact
  • Lancé en 2003
  • Deuxième génération en 2010, équipée de portes arrière surprenantes
  • Disponibilité de petits diesels économiques

Vers l'an 2000, le monovolume compact était le véhicule que l'on s'arrachait : ils étaient à la mode. Surtout du côté des familles avec jeunes enfants, où l'on appréciait la place, et chez les personnes d'un certain âge, qui appréciaient l'assise plus élevée, et donc, le confort à l'embarquement et au sortir du véhicule. En 2003, Opel emboîte le pas avec sa Meriva inspirée de la Corsa de l'époque. Elle tient lieu de petite sœur à son aînée la Zafira. Le véhicule n'est pas passionnant, mais il s'avère être un moyen de transport fonctionnel et honnête. La marque a fait mouche.

La deuxième génération de Meriva

Il fallait qu'Opel rende ce modèle un peu plus passionnant. Du coup, en 2010, il lance la deuxième génération de Meriva. Les Allemands, généralement vraiment conservateurs, sortent alors un monovolume plus grand et plus adulte, mais cette fois, inspiré de l'Opel Astra. Il conserve ses cinq-portes, mais dans cette génération, les portières à l'arrière s'ouvrent dans le sens contraire. Le fabricant met en exergue qu'il est ainsi plus simple d'installer les jeunes enfants à bord, comme de les faire sortir.

Essence ou diesel, boîte manuelle ou automatique

Le moteur d'entrée de gamme de la dernière Meriva est un 100 CV de 1,4 l. Ce moteur est aussi disponible dans une version turbo développant tantôt 120, tantôt 140 CV. Une version EcoFlex fonctionne même au GPL. Les amateurs de diesel ont donc aujourd'hui le choix entre les 95 CV du petit 1,3 l (qui était déjà disponible sur la première version) et un nouveau "diesel silencieux", le 1,6 litre développant 136 CV. Ce moteur a remplacé le 1,7 l diesel d'Opel. Un moteur qui se retrouve dans presque chaque produit de la marque, et offrait un maximum de 110 CV à la Meriva. Ce diesel n'est pas le plus silencieux du marché, mais il est relativement économique et robuste.

Les moteurs d'entrée de gamme sont tous couplés à une boîte manuelle. Avec ses cinq vitesses pour les anciennes années-modèles, mais aujourd'hui, de plus en plus avec une boîte six rapports. Il est plus silencieux et plus économique, surtout sur autoroute. Une boîte automatique était disponible, mais si c'est une automatique qu'il vous faut, vous ne la retrouverez qu'en combinaison avec les versions de motorisations les plus puissantes.

Alternatives à l'Opel Meriva

Les alternatives à l'Opel Meriva d'occasion se retrouvent dans plusieurs segments. S'il faut que ce soit absolument un monovolume compact, tournez-vous dans ce cas vers une Renault Grand Modus, une Kia Venga, une Citroën C3 Picasso ou une Hyundai ix20. Ou alors une Toyota Yaris Verso, par exemple. Mais les fameux "ludospaces" peuvent constituer une autre alternative encore. Ils en jettent moins qu'une voiture de tourisme classique - parce qu'ils sont, par essence, basés sur une camionnette, mais, pour ce budget, les Peugeot Partner, Renault Kangoo et Citroën Berlingo de ce segment vous rendront bien des services. Vous pouvez également jeter un œil du côté des véhicules des véhicules dont l'assise est rehaussée. Dans cette catégorie, par exemple, vous trouverez la Nissan Note, mais également la Peugeot 307 ou la VW Golf Plus.

Acheter une Opel Meriva d'occasion

Bonne nouvelle ! Ce n'est pas le choix qui manque, loin de là. Vous trouverez déjà des exemplaires de la première génération affichant un kilométrage un peu plus élevé à partir de 2 000 euros. Le prix des exemplaires de la dernière génération (avec les portes à l'arrière s'ouvrant dans le sens contraire) grimpe rapidement à 10 000 euros et plus.

Comme pas mal de Meriva ont été achetées par des particuliers, l'offre de versions à essence est relativement substantielle. On le voit d'ailleurs sur 2ememain, un peu plus de 30 % de ces occasions sont dotées d'un moteur à essence. Les versions à boîte automatique constituent cependant une exception.

Montrer plus