Conseils pour le Vendeur

Sur cette page, vous trouverez des conseils que vous pourrez utiliser pour vous aider lors de la vente d'un produit ou d’un service par le biais de 2ememain.be. Ces conseils ont pour objectif de vous informer au mieux en tant que vendeur à propos des escrocs sur Internet. Nous vous recommandons de parcourir attentivement cette page avant de passer à une transaction. Cliquez également sur les liens pour obtenir plus d'informations, afin d'être encore mieux informé sur des sujets spécifiques.

Soyez toujours vigilant ! Les conseils ci-dessous vous permettront de limiter le risque d'escroquerie.

1. Contact personnel et clarté des informations

  • Faire des affaires en personne est de loin la manière la plus sûre d'agir car vous savez exactement avec qui vous interagissez. Ce principe s'applique d'autant plus lorsque des sommes importantes sont en jeu. L'acheteur peut inspecter le produit personnellement, le payer comptant et l'emporter.

    Si votre partenaire de négociation tente à tout prix de ne pas traiter en personne, soyez vigilant. Une personne fiable ne voit pas d'inconvénient à traiter personnellement.

  • Passez des accords clairs avec l'acheteur concernant le prix, la livraison et la garantie.

    Il se peut que vous n'ayez pas très envie de recevoir des inconnus chez vous ou de vous rendre chez des inconnus. Dans ce cas, convenez d'un lieu (public) qui satisfasse les deux parties pour négocier la transaction, par exemple dehors devant la porte du vendeur ou à proximité d'un centre commercial, d'un bureau de poste ou d'une banque. Méfiez-vous des rendez-vous dans des endroits isolés (comme des parkings) et soyez prudent si vous emportez de grosses sommes d'argent. De préférence, faites-vous accompagner : deux personnes en voient et en savent plus qu'une seule. Ne vous laissez pas troubler si ce dont vous avez convenu concernant la rencontre change au dernier moment (par exemple parce que la personne veut vous rencontrer dans un lieu isolé en raison de certaines circonstances). Dans ce cas, suivez votre instinct : en cas de doute, vous pouvez toujours décider de ne pas poursuivre la transaction.

  • Etablissez un contact par téléphone, de préférence sur une ligne fixe.

  • Vérifiez si la vente des produits ou services concernés est autorisée. Nos visiteurs ont la responsabilité de contrôler si les produits ou services peuvent être négociés sur la base de la législation et de la réglementation ainsi que des règles du jeu de 2ememain.be.

    Pour votre confort, nous avons établi une liste d'exemples d'objets et de services interdits ou suspects. Bien entendu, vous devez toujours vérifier vous-même si vous pouvez acheter ou vendre l'objet. En tant que visiteur, vous avez la responsabilité finale de contrôler si l'offre, la vente et l'achat de certains biens ou services sont autorisés par la loi.

  • Laissez parler votre bon sens et fiez-vous à votre instinct : si quelque chose semble trop beau pour être vrai, c'est généralement effectivement le cas.

  • En tant que vendeur, vous pouvez éviter les déceptions éventuelles en informant clairement les acheteurs potentiels à propos du produit proposé, en indiquant les spécifications pertinentes pour le produit (y compris les défauts éventuels) et en présentant des photos nettes (haute résolution) par exemple.

  • Envisagez (surtout lorsqu'il s'agit de sommes importantes) de fixer les accords passés par écrit, en établissant par exemple un contrat d'achat et une quittance comme preuve de paiement et de livraison.

2. Savoir avec qui vous faites des affaires

  • Collectez autant d'informations que possible concernant l'acheteur et conservez toutes ces informations (envoyées).

  • Vérifiez le nom, l'adresse et le numéro de téléphone sur divers forums sur Internet.

  • Si vous avez reçu une offre de l'acheteur potentiel au-dessus du prix demandé, soyez vigilant.

    Si vous recevez une offre élevée pour votre annonce (souvent supérieure au prix demandé), vous avez peut-être affaire à un escroc. Ces personnes proposent souvent plus que le prix demandé pour des produits comme des téléphones mobiles, des ordinateurs portables et des appareils photo numériques. Nous vous conseillons de supprimer l'offre.

  • L'acheteur est pressé de conclure la transaction et ne souhaite pas inspecter le produit au préalable.

  • Vérifiez la réputation de l'acheteur (cliquez sur l'étoile à côté de l'annonce).

    Vous verrez ainsi quelles ont été les expériences d'autres acheteurs qui ont fait des affaires avec cet annonceur. Une évaluation est constituée d'une note positive, négative ou neutre et d'un bref commentaire. Elle indique comment s'est passée la transaction avec l'acheteur ou le vendeur. Si vous avez des expériences positives ou négatives avec un vendeur ou un acheteur, vous pouvez les indiquer sur la page d'évaluation de ce vendeur ou de cet acheteur. Ainsi, les autres visiteurs pourront déterminer plus facilement si un vendeur ou un acheteur est fiable ou non. Vous voulez en savoir plus sur le système des évaluations ? Ou vous voulez laisser une évaluation  pour un visiteur ? Dans ce cas, consultez la page d'aide.

  • Méfiez-vous des acheteurs qui se trouvent à l'étranger.

  • Des acheteurs et des vendeurs malhonnêtes sont actifs sur Internet. Ils agissent de l'étranger, par exemple d'Afrique de l'Ouest (Nigeria). Ils sont actifs, entre autres, dans les groupes Autos, Autos: pièces & accessoires, Informatique & jeux vidéo, Téléphones & fax, mais aussi dans le groupe Immo, par exemple.

    Comment veiller à ne laisser aucune chance à ces acheteurs et vendeurs malhonnêtes ?
    • Si une offre est trop belle pour être vraie, c'est généralement effectivement le cas.

    • Obtenez autant d'informations que possible à propos du vendeur ou de l'acheteur, par exemple en effectuant des recherches sur Internet (nom, numéro de téléphone et numéro de compte en banque, par exemple).

    • Ne payez aucun acompte sans avoir vu le bien vous-même. N'effectuez aucun paiement non plus en échange de promesses (par exemple l'envoi après paiement de clés, de papiers).

    • N'utilisez pas Western Union, MoneyGram, pas plus que des chèques.

    • N'envoyez aucun produit à l'étranger tant que vous n'avez pas reçu l'argent sur votre compte en banque.

    • Soyez encore plus vigilant si une tierce partie est impliquée dans la transaction pour vous mettre en confiance (banque, entreprise de transport, service de livraison de colis, dépôt fiduciaire).

    • Ne vous laissez pas tromper par un site Web qui paraît professionnel ou par des e-mails d'entreprises fiables : il peut s'agir de contrefaçons ou d'un abus.

    Attention ! Montrez-vous prudent avec les e-mails qui servent soi-disant de preuve d'envoi ou de paiement et qui proviendraient d'une banque connue (par exemple HSBC Bank, Citibank, PayPal), d'un dépôt fiduciaire (par exemple Escrow-Europa.com) ou d'une société de transport (par exemple DHL). Il peut s'agir de faux e-mails destinés à gagner votre confiance. Dans ce cas, vérifiez auprès de l'instance dont proviendrait l'e-mail si le message est correct. De plus, rendez-vous toujours personnellement sur le site Web de la personne qui propose le produit/service et ne réagissez pas à des e-mails contenant des liens actifs.

    Vous trouverez ci-dessous quelques autres signaux qui vous permettront de reconnaître les acheteurs étrangers malhonnêtes:
    • L'acheteur offre plus que le prix demandé.

    • L'acheteur écrit dans un mauvais anglais et utilise des adresses e-mail Yahoo, Lycos, Hotmail ou Gmail par exemple.

    • Après les premiers contacts, l'acheteur demande à continuer de communiquer avec une autre adresse e-mail.

    • L'acheteur vit à l'étranger (se présente souvent comme un homme d'affaires) et il veut acheter le produit pour un membre de sa famille, un ami ou qui que ce soit d'autre, résidant souvent au Nigeria ou dans un autre pays d'Afrique de l'Ouest.

    • L'acheteur demande si le produit peut être envoyé à l'étranger, comme dans un pays d'Afrique de l'Ouest (Nigeria) ou d'Europe de l'Est (Roumanie).

    • L'acheteur veut utiliser un intermédiaire pour régler le paiement (par exemple HSBC Bank, Citibank ou PayPal).

    • L'acheteur propose de payer par le biais de Western Union, MoneyGram ou par chèque.

3. Sécurité du paiement et de l'expédition

  • En payant comptant, vous pouvez recevoir l'argent et remettre le produit en même temps. Des signes de sécurité ont été intégrés à tous les billets en euros afin qu'ils puissent facilement se distinguer des faux.

  • Méfiez-vous des acheteurs qui veulent payer avec un chèque étranger : Les chèques de banques étrangères peuvent être sans provision ou faux.

  • N'utilisez pas Western Union, MoneyGram.

  • Montrez-vous prudent avec les e-mails qui servent soi-disant de preuve d'envoi ou de paiement et qui proviendraient d'une banque connue (par exemple HSBC Bank, Citibank).

    Il peut s'agir de faux e-mails destinés à gagner votre confiance. Dans ce cas, vérifiez auprès de l'instance dont proviendrait l'e-mail si le message est correct. De plus, rendez-vous toujours personnellement sur le site Web de la personne qui propose le produit/service et ne réagissez pas à des e-mails contenant des liens actifs.

  • Envoyez l'article en recommandé, afin d'obtenir une preuve que vous avez effectivement envoyé l'article.

  • N'envoyez aucun produit à l'étranger (par exemple au Nigeria) tant que vous n'avez pas reçu l'argent sur votre compte en banque.

  • Optez pour une expédition et un paiement sûrs, par exemple par le biais du service de paiement en ligne PayPal ou d'un virement bancaire.

    Passez des accords clairs concernant le prix et le mode de paiement. Diverses méthodes de paiement peuvent être utilisées. Pour plus d'informations concernant les méthodes de paiement, consultez la page de conseils pour agir en toute sécurité pour l'acheteur.

  • Si vous ne vous chargez pas de la vente/de l'achat en personne, passez des accords clairs concernant l'expédition et les frais de transport et d'assurance éventuels. Envisagez d'utiliser une expédition en recommandé, de telle sorte que vous disposiez toujours d'une preuve d'envoi. Par exemple, vous pouvez convenir de partager ces frais.

    Soyez clair dans votre communication et réagissez suffisamment vite aux questions ou aux offres. Passez des accords clairs l'un avec l'autre concernant le prix, la livraison et la garantie. Pour résumer, traitez l'autre partie comme vous voudriez que l'on vous traite vous-même.

    Vous trouverez ci-dessous des exemples à propos desquels vous pouvez passer des accords clairs :
    • Y a-t-il déjà un accord concernant l'achat ou la vente ou n'est-il encore question que de négociation ?

    • Y a-t-il un accord concernant les spécifications du produit et son prix ?

    • Le prix convenu inclut-il les frais d'expédition et les frais de transport et d'assurance éventuels ?

    • Y a-t-il un accord concernant le délai/mode de livraison et de paiement ?

    • Est-il question de garantie et si c'est le cas, pour quelle période ?

    Envisagez de fixer les accords passés par écrit. Vous pouvez le faire, par exemple, en rédigeant un contrat d'achat (de voiture) et une quittance en tant que preuve de paiement et de livraison.

4. Problèmes de transaction

  • Dans un premier temps, essayez toujours de vous mettre en contact l'un avec l'autre et de trouver une solution ensemble.

    Vous observerez parfois une divergence d'opinion entre les visiteurs de 2ememain.be concernant la vente ou l'achat. Nous pensons ici, par exemple, aux aspects suivants :
    • Désaccord concernant la réalisation de la vente ou de l'achat (y compris le processus d'offre).

    • Le produit livré est différent de la description du vendeur ou ne répond pas aux attentes.

    • Le produit a été livré tardivement ou a été égaré/endommagé pendant l'expédition.

    • Les droits de propriété intellectuelle comme le droit d'auteur ou le droit des marques font l'objet d'une infraction. Autre exemple, un annonceur utilise une photo ou un logo alors qu'il n'a pas obtenu l'autorisation de l'ayant-droit.

    Dans ce type de cas, nous vous recommandons de d'abord contacter l'autre partie. Généralement, acheteur et vendeur finissent par trouver ensemble une solution à leur litige.

  • En cas d'escroquerie, signalez toujours les faits à la Police et à 2ememain.be.

    Contactez la police. Plus le nombre de personnes se rendant à la police est important, plus vous serez prioritaires. Vous devrez alors vous rendre dans votre bureau de police local et emporter les informations suivantes :
    • Impression de l'annonce.

    • Eventuellement, preuve de l'escroquerie.

    • Coordonnées de l'autre partie (adresse e-mail, numéro de téléphone, nom, adresse, etc.) pour autant que vous les ayez.

  • Contactez les instances compétentes en la matière en cas de problèmes spécifiques, par exemple avec des produits financiers ou des animaux.

La protection de la propriété intellectuelle

2ememain.be souhaite avant tout contribuer à la protection des droits de propriété intellectuelle et mettre en place un site de petites annonces sûr et convivial. Les titulaires de droits peuvent désormais signaler toute annonce violant leurs droits au moyen du formulaire de notification d’annonces contrefaisantes.

Il est strictement interdit de placer toute annonce contrevenant aux droits de propriété intellectuelle d’un tiers, tels que les droits sur la marque, les noms commerciaux, les droits d’auteur, les droits des dessins et modèles de produits manufacturés ou encore les droits des brevets.

Toute annonce portant atteinte aux droits de propriété intellectuelle d’un tiers peut être signalée par le titulaire des droits au moyen du Formulaire de notification d’annonces (VeRO). Après réception du formulaire dûment complété par le titulaire (ou par son mandataire), 2ememain.be se chargera de supprimer l’annonce. Le formulaire susmentionné peut être envoyé par fax au +32 (0) 2 788 97 51 ou par e-mail.

Dénoncez les escrocs!

Une annonce vou parait frauduleuse? Utilisez le lien "Signaler un abus" qui se trouve sur la page d'annonce. Celle-ci sera retirée dans les plus brefs délais. Par votre signalement, vous nous aiderez à lutter contre les pratiques frauduleuses sur internet. De plus, vous empêcherez que d'autres personnes ne soient victimes d'escroquerie.

2ememain.be travaille en étroite collaboration avec la police judiciaire. Vous pensez avoir été contacté par un escroc? Signalez-le à Ecops. Ecops est un guichet en ligne où vous pouvez mentionner les délits commis sur ou via le net.

Vous avez un doute? Contactez l'équipe de 2ememain.be!