Volkswagen Coccinelle

  • Fabriquée de 1938 jusqu'en 2003 (au Brésil pour les 25 dernières années)
  • Véhicule ancêtre simple, mais très recherché
  • Variantes pour tous les goûts
  • Moteur boxer
  • Ressuscitée en "New Beetle" sur plate-forme VW Golf
  • Le modèle qui a lancé Volkswagen

La Coccinelle est un pur produit de l'Allemagne nazie. Elle a été présentée en 1938, alors que la marque Volkswagen n'existait pas encore. La voiture était alors surnommée Kraft-durch-Freude, la Force par la Joie. C'était une invention du brillant ingénieur Ferdinand Porsche, destinée à garantir la mobilité routière du peuple allemand. Mais la production des variantes pour l'armée allemande, et en particulier le tout terrain Kubelwagen, a toujours eu la priorité. C'est pourquoi la fabrication des exemplaires civils n'a débuté qu'après le conflit. Ce sont en effet les troupes britanniques qui ont relancé l'usine, en lui donnant un nom plus approprié : Volkswagen. Ironie de l'histoire : la Coccinelle et tout le parc de machines nécessaires à sa fabrication ont d'abord été proposés aux constructeurs automobiles britanniques à titre de dommages de guerre. Mais aucun d'entre eux ne la jugea digne d'intérêt. C'est probablement l'erreur la plus "coûteuse" de leur histoire.

21 millions de Coccinelles

Eh oui, ce sont au total plus de 21 millions d'exemplaires de la célèbre petite voiture allemande qui ont trouvé preneurs. Elle a mené pendant des décennies le classement de la voiture la plus fabriquée au monde, avant de céder la place, il y a deux décennies, à la Toyota Corolla. Mais soyons de bonne guerre : celle-ci n'intéresse quasiment plus personne, alors que la Cox, appelée Kever au nord du pays, Käfer Outre-Rhin et Beetle dans le monde anglo-saxon, compte toujours des adeptes par milliers. Cela s'explique essentiellement par son allure sympathique. Son surnom de coccinelle ne le prouve-t-il pas à lui seul ? Le public a été séduit par la proue arrondie, avec les phares servant d'yeux et le parechoc de bouche. Et la calandre ? N'en cherchez pas, car sur la Cox, le moteur est à l'arrière. Un boxer à 4 cylindres qui n'a cessé de grandir tout au long de son histoire, passant du 1.1 au 1.6. Mais qui a toujours gardé son refroidissement par air.

La simplicité, *un must *

Lorsque Ferdinand Porsche esquissa ses premières Coccinelles, l'une des priorités du cahier des charges tenait en un mot : simplicité. La petite voiture devait être bon marché et facile à entretenir. Le moteur était par exemple rapidement extrait du véhicule. Lors de compétitions, les meilleures équipes parvenaient à réaliser l'opération en quelques minutes. Malgré sa compacité, la Coccinelle devait accueillir 4 adultes et leurs bagages, ces derniers logés sous le capot avant. Pour son époque, la petite VW était une voiture assez sûre. Par sa forme arrondie, elle pouvait même résister à un tonneau, prouesse pratiquement inimaginable pour les voitures de son temps.

Pour tous les goûts

Volkswagen a d'abord produit la Coccinelle en 3 portes avec toit métallique ou décapotable – il s'en est produit 300 000 exemplaires. C'est peu par rapport à l'ensemble de la production, mais ils sont réellement bichonnés. Trouver une Cox Cabrio est donc très facile. Au fil des ans, la communauté d'amateurs a décliné le modèle initial en de nombreuses variantes : coccinelles restaurées dans leur état originel, en speedster ou encore volontairement délabrées. Le choix est large.

"New Beetle"

En 1998, Volkswagen a saisi à bras le corps le train du rétro et du vintage, en donnant à sa Coccinelle une nouvelle vie. Basée sur la Golf, la "New Beetle" est un modèle à moteur avant, nettement plus grand que la vraie Cox. L'accueil en Europe fut tiède, mais en Amérique, le succès se révéla suffisamment grand pour inciter le fabricant allemand à en lancer un nouveau modèle, sous l'appellation officielle de Beetle.

Les alternatives à la VW Coccinelle

Bien que la Coccinelle dut affronter une foule de rivales tout au long de sa carrière, elles ne sont plus guère nombreuses aujourd'hui. Surtout pour qui veut conserver le cachet et le caractère de l'époque. La liste est courte : la Fiat 500 originale, les Renault 4 et Dauphine, et bien sûr la Citroën 2CV.

Acheter une Volkswagen Coccinelle d'occasion ?

Bien que la Coccinelle ne soit plus vendue en Europe depuis des lustres, on en trouve toujours des centaines sur 2ememain.be. Depuis l'état de projet jusqu'à l'état neuf. Quelques milliers d'euros suffisent pour acquérir un modèle de première catégorie, souvent des années 70 ; ce sont généralement les moins chers. Pour les plus anciens, il faut facilement se délester de quelque 25 000 €, voire davantage.

Montrer plus